Un conteneur vertueux : le Compostainer

image_printImprimer
Nouveau logo carré

Article modifié le 5 octobre 2008. Revu le 28 novembre 2013.

Le Président du Collectif Interassociatif des Déchets de l’Hérault (et habitant de Béziers,) est étonné d’apprendre que des conteneurs « à couvercle orange » aient été mis en place pour collecter les fermentescibles dans les communes de l’Agglo. Ces conteneurs sont absolument inadaptés à cette mission : ils laissent macérer dans leur jus les différents composants qui amorcent là une fermentation méthanique malodorante.

La ville de Béziers a mis en place depuis 1992 une collecte séparée de fermentescibles utilisant des poubelles à double fond et double parois, aérées et grillagées appelées compostainers. Le compostainer évite la fermentation en permettant aux fermentescibles de se déshydrater et grâce à l’aération grillagée, oxygéner les déchets et démarrer un début de compostage inodore, tout en empêchant mouches et insectes de pénétrer au contact des ordures. Mieux, ce type de conteneur autorise la conservation des déchets sans inconvénient pendant 2 semaines. Il est produit et breveté par la société Schäeffer (Allemagne).

Nous ne résisterons pas au plaisir d’orienter nos brillants ingénieurs et techniciens de l’Agglo de Montpellier vers le site du fabricant pour y prendre les contacts nécessaires et régler, une bonne fois pour toutes cet irritant problème de collecte. Nous ne souhaitons qu’une chose : voir fonctionner au plus vite cette usine et le mieux possible avec tout ce qu’il faut.

Le compostainer Schäeffer

Il y a d’autres fabricants en France et à l’étranger et d’autres villes qui n’ont pas hésité à s’équiper. Citons la Société Sharp Manufacturing France … Parmi les villes utilisant les compostainers, citons la Ville du Havre et le SICTOM de Coulommiers.

ODAM, à votre service.

Lors d’une visite de l’usine de traitement d’ordures ménagères Ametyst, nous avons interrogé M. Karl Abram, Ingénieur au service de Prévention des déchets sur le compostainer. Réponse lapidaire : « Ca ne marche pas ! ». Nous n’avons pas pouruivi notre questionnement.

cropped-logo-fond-bleu-clair-1.jpg

Le président

Raymond  GIMILIO

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen

Cet article a 2 commentaires

  1. Il existe des compostainers de différentes taiiles pour collecter les biodéchets et les conduire vers l’usine de méthanisation. Si l’objectif est bien de remettre en marche au moins un digesteur (méthaniseur) et une ligne de compostage du digestat ainsi traité, le compsainer collectif de 250 l est le conteneur de collecte parfaitement adapté.
    Raymond Gimilio
    CDQ-FA, CDQC, CD-MM

  2. Père Siffleur

    Monsieur François Vasquez,

    Le compostainer, ça existe et ça marche.

Laisser un commentaire