En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   La terre n'aime pas le sang ni les ordures   Agrippa d'Aubigné
Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Il y a plus de plaisir à poursuivre la vérité qu'à la connaître.    Antoine de Saint-Exupèry
Texte à méditer :   Résistez, résistez, résistez : résister s'écrit au présent.   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Texte à méditer :   L'Ecologie ce n'est pas une punition, c'est une opportunité, une solution à la crise.   Nathalie Kosciusko-Morizet (Ripostes, 1/06/2008)
Texte à méditer :   Détrôner un tyran est le début d'un processus long et difficile   Princesse Leia (StarWars)
Texte à méditer :   C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   L'Ecologie : la science de l'impossible faite par des incompétents (une boutade) !   Anonyme
Texte à méditer :   Il y une écologie des discours, une écologie de l'affichage et il y a une écologie du courage   Yannick Jadot (député européen)
Texte à méditer :   Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants   Antoine de Saint-Exupéry
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succés.   Baden-Powell
Texte à méditer :   La répétiton d'actes illégitimes ne saurait créer un usage légitime. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.   Reine de Hollande
Texte à méditer :   Ils ne savaient pas que c'est impossible, alors ils l'ont fait.   Mark Twain
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Traitement des déchets
 
 
 
 

Blog - Traitement des déchets


Connectés : ( personne )
Snif !!!

Une erreur dans les chiffres ?  -  par   RGimilio

Le numéro 46 du magazine « MMMag »  de février 2019 (pages 26-27) a soulevé des cris d'horreur quand je l'ai présenté à mes amis d'une grande fédération de défense de l'Environnement qui a une envergure régionale et nationale.

Sous le charmant sourire de Mme Valérie BARTHAS-ORSAL, vice-présidente à la prévention des déchets et à la propreté de l'espace public, adjointe au Maire de Montpellier (page 27), il est écrit « En moyenne, chaque habitant de la Métropole produit près de 600 kg de déchets par an. Que ce sont des ordures ménagères collectées au pied des habitations, des encombrants ou résidus divers directement apportés dans les points propreté, ce sont autant de produits à valoriser. ».

Horreur, m'ont dit mes collègues qui venaient des quatre coins de notre ex region LR, 600 kg, quelle horreur ! Ils ont mal lu et de retour devant mon ordi, j'ai relu et compris qu'il s'agirait bien de TOUS nos déchets ! J'ai interrogé l'ADEME et obtenue le chiffre moyen de 360 kg de déchets ménagers par habitant et par an, en France. Tout le monde connait l'expression « Montpellier la Surdouée » et le goût de nos édiles pour les chiffres ronflants ! J'en déduis que 360 ôté de 600 égale 240. Il y aurait, en plus des 360 kg réglementaires moyens, 240 kg d'encombrants ou de résidus divers ! Si je veux bien admettre que je jette 1 kg/jour de déchets ménagers, soit 365 kg/an, je ne me sois pas porter à la déchetterie 4,62 kg d'encombrants par semaine. Mes cartons et autres recyclables sont soigneusement rangés chaque semaine dans la poubelle jaune de mon immeuble, celle qui part vers Déméter. Demeurant en immeuble collectif, je ne peux composter !

C'est bien d'affirmer que le tri des déchets « ... il s'agit de l'affaire de tous. » ! Y compris en premier lieu l'affaire des élus et de Mme Barthas-Orsal. Oui, Madame : depuis plus de 14 ans, à Montpellier-la-Surdouée, nous faisons du sur-place, à l'image de ces acteurs de théatre qui chantent « marchons, marchons » et n'avancent pas ! Vous faites de la communication, pas de l'action. Montpellier-Métropole fait de l'éco-blanchiment !

Nous avons dénoncé ici, sur ce site, l'opération de mélange des bio-déchets avec les résultats du tri mécanique, pour "améliorer" le process de l'usine Amétyst, nous avons réussi à en saisir le Préfet. Cause toujours, tu m'intéresse. La loi bafouée, les recommandations de l'ADEME ? Un nouveau centre de tri  va être construit, Déméter II ? Il en faudrait un autre, au minimum ! Il faut fermer le tri mécanique (TMB) d'Amétyst et ne pas renouveler la DSP. Vous vous en moquez ! 

Il faut changer de logiciel, de paradigme, comme le dit notre ami François Vasquez . Ça déborde, il faut réduire la quantité de déchets.

Même si celà ne plait pas aux industriels et aux sous-marins qui croisent dans les parages de Montpellier-Métropole.

Avec tout le respect que nous vous devons.

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM

Le numéro 46 du magazine « MMMag »  de février 2019 (pages 26-27) a soulevé des cris d'horreur quand je l'ai présenté à mes amis d'une grande fédération de défense de l'Environnement qui a une envergure régionale et nationale.

Sous le charmant sourire de Mme Valérie BARTHAS-ORSAL, vice-présidente à la prévention des déchets et à la propreté de l'espace public, adjointe au Maire de Montpellier (page 27), il est écrit « En moyenne, chaque habitant de la Métropole produit près de 600 kg de déchets par an. Que ce sont des ordures ménagères collectées au pied des habitations, des encombrants ou résidus divers directement apportés dans les points propreté, ce sont autant de produits à valoriser. ».

Horreur, m'ont dit mes collègues qui venaient des quatre coins de notre ex region LR, 600 kg, quelle horreur ! Ils ont mal lu et de retour devant mon ordi, j'ai relu et compris qu'il s'agirait bien de TOUS nos déchets ! J'ai interrogé l'ADEME et obtenue le chiffre moyen de 360 kg de déchets ménagers par habitant et par an, en France. Tout le monde connait l'expression « Montpellier la Surdouée » et le goût de nos édiles pour les chiffres ronflants ! J'en déduis que 360 ôté de 600 égale 240. Il y aurait, en plus des 360 kg réglementaires moyens, 240 kg d'encombrants ou de résidus divers ! Si je veux bien admettre que je jette 1 kg/jour de déchets ménagers, soit 365 kg/an, je ne me sois pas porter à la déchetterie 4,62 kg d'encombrants par semaine. Mes cartons et autres recyclables sont soigneusement rangés chaque semaine dans la poubelle jaune de mon immeuble, celle qui part vers Déméter. Demeurant en immeuble collectif, je ne peux composter !

C'est bien d'affirmer que le tri des déchets « ... il s'agit de l'affaire de tous. » ! Y compris en premier lieu l'affaire des élus et de Mme Barthas-Orsal. Oui, Madame : depuis plus de 14 ans, à Montpellier-la-Surdouée, nous faisons du sur-place, à l'image de ces acteurs de théatre qui chantent « marchons, marchons » et n'avancent pas ! Vous faites de la communication, pas de l'action. Montpellier-Métropole fait de l'éco-blanchiment !

Nous avons dénoncé ici, sur ce site, l'opération de mélange des bio-déchets avec les résultats du tri mécanique, pour "améliorer" le process de l'usine Amétyst, nous avons réussi à en saisir le Préfet. Cause toujours, tu m'intéresse. La loi bafouée, les recommandations de l'ADEME ? Un nouveau centre de tri  va être construit, Déméter II ? Il en faudrait un autre, au minimum ! Il faut fermer le tri mécanique (TMB) d'Amétyst et ne pas renouveler la DSP. Vous vous en moquez ! 

Il faut changer de logiciel, de paradigme, comme le dit notre ami François Vasquez . Ça déborde, il faut réduire la quantité de déchets.

Même si celà ne plait pas aux industriels et aux sous-marins qui croisent dans les parages de Montpellier-Métropole.

Avec tout le respect que nous vous devons.

Raymond GIMILIO
Président de l'ODAM

Fermer

Publié le 06/04/2019 ¤ 11:22   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !